Le rachat de crédits pour faire les soldes sans remord

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Le rachat de crédits à la rescousse des soldes !

Le rachat de crédits à la rescousse des soldes !

Les amateurs de shopping et de bonnes affaires les attendaient de pied ferme : les soldes démarrent enfin ! Cependant, si la période des soldes est le moment rêvé pour se refaire une garde-robe à moindre coût, nombreux sont celles et ceux qui se retrouvent fort dépourvus quand celle-ci se termine. En fait d’économies, les soldes peuvent devenir, pour qui a déjà un endettement à la limite du raisonnable, un véritable cauchemar. Des petites difficultés financières passagères peuvent vite se transformer en un surendettement beaucoup plus difficile à vivre et à gérer.

 

 

Pour éviter les incidents bancaires à répétition, il existe désormais une solution bien utile. Plutôt que de souscrire de nouveaux crédits à la consommation ou de crédits renouvelables aux taux d’intérêt payés à prix d’or, mieux vaut opter pour une formule qui remporte aujourd’hui un franc succès : le rachat de crédits.

 

De quoi s’agit-il ? Aussi appelé regroupement de crédits, le rachat de crédits est de plus en plus pratiqué par les consommateurs et les établissements financiers. L’idée : regrouper tous ses prêts en une seule mensualité, et  réduire le montant de celle-ci grâce à un allongement de la durée d’amortissement, le tout en réduisant le taux d’intérêt chaque fois que c’est possible. C’est donc au final un seul organisme financier qui rachètera un ou plusieurs de vos crédits, afin de les regrouper en un seul.

 

Qu’il s’agisse de crédits immobiliers ou de crédits à la consommation, ce moyen peut s’appliquer à toutes les sortes d’emprunts. En effet, toutes les combinaisons sont possibles : faire restructurer les prêts à la consommation accumulés avec les années, ou y intégrer en plus le crédit immobilier. Des démarches facilitées et mieux encadrées par une nouvelle loi.

 

Qu’il s’agisse de faire face à des dépenses imprévues ou de financer un projet qui vous titille depuis longtemps, pour maîtriser ses dépenses, pourquoi ne pas essayer ?

 

Le rachat credit : pour quoi faire ?

 

Revenons à nos soldes. Vous avez décidé de vous faire plaisir, mais il va bien falloir trouver l’argent qui vous permettra de vous payer les derniers vêtements à la mode. Un problème subsiste : les obligations financières et les fêtes ont englouti l’argent que vous auriez bien dépensé pour vous offrir toutes ces bonnes affaires. Vous avez déjà opté précédemment pour des crédits à la consommation ? Dans ce cas, pourquoi ne pas plutôt procéder à un réaménagement de prêts ?

 

Il s’agit d’une solution très efficace, et qui peut s’appliquer à de nombreuses situations de la vie courante. Admettons par exemple que vous soyez confronté à des difficultés financières récurrentes dues à des remboursements d’emprunts trop importants, qui rendent chaque fin de mois difficile. Vous souhaitez financer une nouvelle dépense (acheter une nouvelle voiture, entreprendre des travaux importants dans votre maison, financer les études de vos enfants ou faire les soldes …), mais votre situation financière ne vous permet pas de contracter un nouvel emprunt. Une grosse dépense imprévue vient de vous tomber dessus (accident, divorce, etc.), et nécessite un apport financier urgent.

 

Une autre situation se prête au rachat de crédits : vous en avez tout simplement assez de tous ces remboursements différents, et vous souhaitez vous simplifier la vie en n’ayant affaire qu’à un seul interlocuteur.

 

Vous l’aurez compris, qu’on parle de rachat de crédits, de regroupement de crédits ou de réaménagement de prêts, on évoque la même démarche, qui permet de se faciliter la vie en terme de remboursement d’emprunt. Qu’en est-il plus précisément ?

 

Regrouper tous vos prêts en un seul remboursement

 

Généralement, lorsque vous avez contracté plusieurs emprunts, ceux-ci ont des durées et des taux d’intérêt différents. Un vrai casse-tête pour s’y retrouver.

 

Voyez plutôt : vous avez contracté un emprunt pour vous offrir la maison de vos rêves. Comme vous aimez les vieilles pierres et que la maison en question nécessite des travaux de restauration, vous avez sollicité un autre prêt. Vous avez de plus acheté, à crédit là aussi, une nouvelle voiture pour remplacer l’ancienne qui présentait de sérieux signes de faiblesses.

 

N’oublions pas les crédits octroyés par les magasins, ces petites cartes si utiles lorsque l’on fréquente une même enseigne avec assiduité. Ces crédits sont pratiques lorsque l’on est féru de littérature, musique, vêtements ou de shopping en général.

 

Avec le temps, cette accumulation de remboursements peut devenir gênante voire problématique pour votre budget. Avec le regroupement de crédits, vous avez la possibilité de refondre tous ces remboursements en un seul : plus précisément, de racheter ces crédits aux taux et aux durées différentes, pour les remplacer par un crédit au taux généralement moins élevé, mais à la durée plus longue. En plus ce regroupement de prêts est réalisé auprès d’un seul et unique prêteur. Cet interlocuteur privilégié ou son mandataire adaptera votre remboursement à vos capacités financières particulières.

 

Ne plus traiter qu’avec un seul et unique interlocuteur

 

Il s’agit donc d’un interlocuteur privilégié, qui peut être votre propre banque, une autre banque ou un établissement spécialisé dans le rachat de crédits, ou encore un intermédiaire de crédit mandaté par ces derniers.

 

Les possibilités sont nombreuses, et elles permettent de faire jouer la concurrence entre les différents établissements par vous-mêmes ou, mieux encore, par un courtier. Avant de vous lancer, prenez donc le temps de bien étudier toutes les possibilités qui s’offrent à vous, d’autant que votre futur prêteur ou son mandataire deviendra en quelque sorte un partenaire.

 

L’importance du choix du prêteur ou de son mandataire est donc primordiale. Choisissez selon votre situation personnelle, et vos besoins. Selon les établissements, la souplesse de remboursement, la rapidité et la facilité d’obtention du crédit, les taux d’intérêt du crédit ou encore la qualité du service client peuvent varier sensiblement. Attention donc à cette phase de sélection.

 

Sachez simplement que généralement, les taux d’intérêt sont plutôt semblables d’un organisme à l’autre. C’est précisément sur des éléments de confort de remboursements ou de qualité de service que des différences notables existent.

 

L’AFIB (Association Française des Intermédiaires Bancaires), le syndicat qui fédère et représente la profession d’intermédiaire de crédit, est chargé de défendre les intérêts de ses membres au premier rang desquels leur image et leur réputation. C’est pour cela qu’elle a créé une charte déontologique que tous ses membres s’engagent à respecter.

 

Les organismes de rachat de crédits sont de plus en plus nombreux sur ce marché en plein boom. Il en existe plusieurs sortes. Parmi eux, vous pourrez trouvez les banques, qui traitent de plus en plus ce genre de dossier, les organismes spécialisés, et les courtiers experts en rachats de crédits, qui peuvent comparer et mettre en concurrence les différents opérateurs. Il ne faut donc pas hésiter à faire jouer la concurrence entre les différentes structures. Si vous n’avez ni le temps ni l’envie de passer un temps immémorial en démarches et formalités, confiez-les à un courtier que vous aurez au préalable méthodiquement sélectionné sur Internet.

 

Un pouvoir d’achat en hausse grâce à des mensualités moins importantes à rembourser

 

Qu’en est-il du pouvoir d’achat ? Avoir plusieurs crédits à rembourser en même temps, c’est voir sa capacité de consommation nettement amoindrie. Pas toujours évident s’il faut faire face à des dépenses imprévues, ou si l’on veut tout simplement se faire plaisir sans regarder à deux fois le porte-monnaie.

 

La solution, c’est d’avoir des remboursements d’emprunts mensuels moins élevés à effectuer. Et pour cela, il est possible d’agir sur deux facteurs : la durée de l’emprunt, et le taux d’intérêt.

 

Vous avez bien sûr la possibilité de renégocier ces facteurs avec votre banque, mais ce n’est pas la solution la plus simple à mettre en œuvre et à obtenir. De plus, en ce cas, le problème de la multiplicité des durées et des taux d’intérêts n’est pas réglé.

 

Le rachat de crédits permet d’y remédier, en allongeant la durée de remboursement et en améliorant la lisibilité du crédit. Votre pouvoir d’achat s’en trouve augmenté, du fait de la baisse du niveau de vos remboursements mensuels.

 

De même, les taux d’intérêt pratiqués lors d’opérations de rachats de crédits sont souvent moins élevés que pour des crédits à la consommation (notamment pour les fameux crédits renouvelables). En baissant le taux d’intérêt de votre emprunt, vous êtes là aussi gagnant.

 

Se faire plaisir pendant les soldes ou financer des projets à long terme

 

On l’a compris, le rachat de crédits peut être utile pour toutes formes de dépenses. Gagner du pouvoir d’achat afin de consommer plus facilement donc, mais pas seulement.

 

Outre le regroupement de prêt dont nous avons parlé, il existe des formes précises de rachats de crédits, selon les projets ou les envies.

 

Vous êtes submergé de dettes dues à des crédits de consommations mal gérés ? Le rachat de crédits à la consommation s’adresse aux personnes ayant accumulé des crédits personnels, crédits revolving, crédits auto ou moto, auprès de divers organismes prêteurs. L’organisme de rachat va alors racheter les crédits auprès des différents organismes afin de proposer à l’emprunteur un unique crédit à des taux plus avantageux.

 

Le rachat de prêt immobilier s’adresse aux personnes propriétaires de leur appartement ou de leur maison. Il concerne un regroupement de crédits dans lequel les crédits immobiliers sont supérieurs ou égaux à 60% du total de l’opération. Il peut aider à financer des travaux que vous souhaitez entreprendre pour améliorer votre bien.

 

Cette disposition propre au rachat de crédit immobilier n’est pas anodine. En effet, la législation propre aux crédits immobiliers est plus protectrice et plus avantageuse que celle traitant du prêt à la consommation. Les taux d’intérêt sont eux aussi plus intéressants s’agissant de rachats de prêts immobiliers, et permettent d’intégrer dans l’opération de rachat une partie des prêts à la consommation. Tout cela est subtil mais primordial !

 

Citons enfin les rachats de crédits hypothécaires et les rachats de crédits cautionnés dans lesquels un bien immobilier est mis en gage auprès du prêteur ou sert de garantie à une société de caution mutuelle. En ce cas, la durée de remboursement peut être plus longue (jusqu’à trente ans), et les taux d’intérêts plus bas, puisque l’opération est moins risquée pour l’organisme prêteur en raison du gage.

 

La réglementation a évolué, profitons-en !

 

La loi Lagarde du 1er juillet 2010 a modifié le Code de la Consommation afin de mieux protéger les consommateurs. Elle encadre ainsi plus strictement les opérations de rachat credit, et lutte contre le malendettement et le surendettement des ménages, en limitant la possibilité d’excès et abus en tous genres des vendeurs. Son objectif est aussi de rendre les informations plus lisibles auprès des emprunteurs : les comparaisons sont plus aisées entre les organismes prêteurs, et entre les montants totaux du crédit, avant et après rachat de celui-ci.

Arrêtons-nous sur quelques points de réglementation. Le Code de la Consommation (lois Murcef et Scrivener) encadre précisément toutes les actions se rapportant au rachat de crédits.

 

Concrètement, le contrat engage deux parties, l’emprunteur (vous) et le prêteur (banque ou autre établissement de crédit), qui doivent tous deux respecter des règles strictes.

 

Le prêteur ne peut tout d’abord pas recevoir d’argent de votre part tant que le contrat final de rachat de crédits n’a pas été signé. Tant que vous n’avez pas signé, vous ne devez rien. De même, vous devez vous assurer de recevoir une offre préalable de crédit comportant un certain nombre de mentions obligatoires. Si c’est un rachat de prêt immobilier , vous aurez alors 10 jours de réflexion. Pour toutes les formules de rachat de crédits, un délai de rétractation de 14 jours vous sera octroyé après signature du contrat.

 

Gardez bien en tête que si le rachat de crédits permet de se faciliter la vie, vous n’en demeurez pas moins redevable d’une dette auprès de l’organisme prêteur que vous devrez rembourser!

 

Une formule qui remporte un franc succès

 

Sur 9 millions de Français adeptes du crédit, 2,6 millions connaîtraient des difficultés de remboursements. Le rachat credit est un bon moyen de pallier à ce genre de difficultés, mais attention, et les professionnels le soulignent, malgré son franc succès, il n’est pas la panacée. Il ne remplacera pas, par exemple, un recours à la Commission de surendettement lorsque la situation est trop extrême.

 

Le rachat de crédits est donc une démarche efficace dans les cas ou votre situation est difficile, mais pas désespérée. Cette solution permet d’apporter une grosse bouffée d’oxygène dans des situations de malendettement, accumulations de crédits quelque peu malheureuse, accident, événement imprévu ou changement de conjoncture défavorable. Les organismes seront de toute façon vigilants lors de la présentation du dossier avant d’accepter la signature d’un contrat de restructuration.

 

Cependant, utilisé, à bon escient, il facilite grandement la vie. Que ce soit pour racheter de nouveaux mobiliers en soldes, acheter une voiture plus fiable, simplifier ses emprunts ou bien se sentir plus libéré pour profiter des soldes sur les vêtements, pensez au rachat de crédits!

 

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »