Prendre plus de risques avec le taux variable

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Le taux variable et ses avantages

Le taux variable est révisé par la banque en fonction de l’indice de référence retenu, généralement l’Euribor  3, 6 ou 12 mois. Il est fixé au départ selon la situation personnelle de l’emprunteur (revenus, emploi, situation familiale, etc.). Plus celui-ci offre des garanties, plus le taux proposé est attractif. En règle générale, ce taux est plus bas que le taux fixe et le remboursement avant échéance n’implique aucune généralement  pénalité. Quand le taux de référence proposé sur le marché monétaire baisse, le taux variable diminue aussitôt. Pour prévoir une éventuelle hausse au cours de l’échéance, il est alors possible de plafonner le taux variable dès le début du contrat. On parle alors de “taux capé”.

Le crédit renouvelable et son taux variable

Un crédit renouvelable à taux variable évolue en fonction du taux directeur. Quand celui-ci est revu à la baisse, il en est de même pour le taux révisable. Cette catégorie de  prêt conso à taux variable n’est pas sans risque et elle très onéreuse ..

Le taux variable capé : pour une bonne gestion des risques

Quand il est capé, le taux variable est plafonné à compter de la souscription. Avec cette opération, l’épargnant est sûr de ne pas dépasser un seuil relatif au montant de chaque mensualité durant toute l’échéance. Ainsi, l’emprunteur évite les risques d’une éventuelle hausse de taux. Il est préférable d’opter pour un taux variable capé ou avec couverture quand il est inférieur au taux fixe en vigueur.

Le taux variable d’un crédit immobilier

Dans un rachat de crédit immobilier, le taux variable est révisé chaque année en fonction d’un indice de référence comme l’Euribor.  À celui-ci, la banque ajoute une marge moyenne de l’ordre de 3 % pour déterminer le taux d’intérêt à appliquer. Les variations, à la hausse comme à la baisse, sont répercutées sur les mensualités et/ou sur la durée avec des plafonds. En cas de hausse de taux, l’emprunteur peut transformer son rachat crédit à taux variable en taux fixe, mais ceci doit figurer dans les clauses du contrat dès le début et prévoir l’indice qui permettra de déterminer le taux fixe applicable alors. En ayant souscrit à cette forme de rachat de crédit sur une durée courte de moins de 7 ans, le taux variable s’avère généralement plus intéressant qu’un taux fixe. Tout dépend évidemment de la conjoncture économique. Son usage à plus long terme peut être envisageable si l’emprunteur possède une ressource financière suffisante pour faire face à une forte variation de mensualités à la hausse sur une période plus ou moins longue. Pour éviter toute confusion, les taux d’appel sont interdits.

Les taux variables hypothécaires, un risque spéculatif

D’une manière générale, le taux variable d’un rachat de crédit hypothécaire est particulièrement bas. Selon des études menées, Le taux variable sur une certaine durée est plus attrayante qu’un taux fixe mais exige de suivre en permanence l’évolution des indices et les prévisions d’évolution des marchés financiers. L’avantage le plus recherché dans le rachat crédit à taux variable réside dans sa capacité à faciliter son octroi en réduisant les mensualités de départ, ce qui mathématiquement peut lui permettre d’entrer dans une norme d’endettement alors qu’à taux fixe, il la dépasserait et serait de ce fait refusé. Cependant, il présente un caractère spéculatif qui le réserve à des emprunteurs avertis.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »