Interview de Françoise FONDADOUZE, leader sur Internet du télécourtage en crédits et rachat de crédits : Une femme française, lucide et bien dans sa peau !

Courtier en rachat de credit

Françoise, pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Françoise FONDADOUZE. Je suis mariée et j’ai le garçon ( 15 ans ) et la fille ( 12 ans ) de mon mari à m’occuper en time share ! Je vis sur ma terre natale près de Libourne en Gironde sur un prestigieux terroir renommé dans le monde entier. L’Aquitaine est une région magnifique ! Depuis cinq ans, je dirige la société RAINBOW FINANCE que j’ai moi-même créée et installée dans la Communauté Urbaine de Bordeaux, à Cenon précisément ( où Roland, en 778, partant guerroyer en Espagne traversa la Garonne grâce à une biche que son olifant fit fuir lui indiquant un gué où son armée put franchir le fleuve tumultueux et profond ) et dont l’activité est celle d’ intermédiaire en opérations de banque ( IOB), étant précisé que mon cœur de métier est la restructuration financière des personnes physiques, technique bancaire mieux connue sous le vocable de « rachat de crédit ».

Parlez-nous de votre parcours et de votre vie professionnelle

Après des études secondaires classiques, je suis entré dans un magasin de bijouterie-joaillerie où je suis restée de nombreuses années.

Les quarantièmes rugissants passant par là, j’ai changé de mari, de maison, de voiture, d’animal de compagnie et de métier !

De l’or je puis passée à l’argent si je puis dire, dans la mesure où les financements que j’obtiens pour mes clients ne transitent jamais par mes comptes.

En vérité, j’ai, dans le métier d’ intermédiaire bancaire

, encore appelé courtier ( ou courtière ) en crédit, combiné ma passion pour la relation humaine avec mon intérêt pour la finance. Mon futur mari, qui exerçait cette profession depuis 1997, a été mon Pygmalion !

La société RAINBOW FINANCE s’est bien développée grâce à :

- 1°) Deux actions marketing :

Ø la création et le référencement naturel de sites ( notamment http://www.e-rachat-credit.fr et son blog associé http://www.e-rachat-credit.fr/blog ) entièrement dédiés au regroupement de crédits qui me permettent de travailler sur la France entière ;

Ø la démarche des agences bancaires locales auxquelles je propose, dans le respect de le complémentarité de nos missions, un partenariat d’intérêt commun en réaménagement de crédits au bénéfice de leur clientèle inéligibles à leurs propres normes lorsque l’établissement ou une filiale dispose d’un produit de restructuration.

- 2°) La mise en œuvre de deux politiques commerciales :

Ø l’une fondée sur ma conception du crédit responsable ;

Ø l’autre sur l’écoute du client et mon implication personnelle dans chaque dossier de prêt immobilier ou, davantage encore, de regroupement de crédits.

Le rachat de crédit a le vent en poupe en France et ce marché désormais mature connaîtra encore une croissance à deux chiffres dans les années à venir.

La baisse actuelle des taux, surtout sur les crédits immobiliers, favorise encore ce marché.

Quels sont vos projets d’avenir ?

Mes projets d’avenir : rendre mon mari heureux et mes clients satisfaits en évitant à ces derniers les affres du surendettement ! En vérité, je n’ai d’autre ambition que de profiter de la vie qui est si belle quand on ne se la complique pas ! En vérité, je ne pense plus, en ce moment, qu’à la maison que nous venons d’acheter au cœur d’un vallon perdu au milieu des bois et des vignes près de Saint Emilion et à l’azur de sa piscine !

Quel conseil donneriez-vous aux femmes qui veulent réussir ?

Le conseil que je donnerais aux femmes qui veulent réussir socialement est, avant tout, de se poser les bonnes questions : Pourquoi faire ? A quoi suis-je prête à renoncer pour y parvenir ? Il faut donner un sens à sa vie. Réussir ne veux pas toujours dire LA réussir. Ensuite, je les inciterais à rester elles-mêmes. Les valeurs et les comportements que la réussite génère ne doivent pas être en contradiction avec sa personnalité profonde au risque d’en souffrir et de se perdre. Apprendre à se connaître est déjà la moitié de la réussite. La seconde tient dans la confiance en soi. Heureuses, les narcissiques !

Pour clore cet interview, selon vous, quelle est la situation des femmes en France ?

La situation des femmes en France peut sembler très enviable en comparaison avec nombre de pays et elle a d’ailleurs considérablement évoluée depuis les temps héroïques du MLF ! Néanmoins, la question de l’égalité entre les sexes n’est pas entièrement réglée. Sur le plan social, il subsiste, à travail égal, une différence de salaire, notamment. Elles sont plus nombreuses que les hommes à travailler à temps partiel. Sur le plan familial, elles continuent à exécuter les deux tiers des tâches ménagères et l’entretien des enfants. Plus tristement, elles sont deux millions à être battues et plus de trois cents en meurent chaque année. Il est évident qu’il convient de relativiser ce terme d’égalité. Une femme n’est pas un homme et vice-versa. Ce qui importe, c’est surtout de faire évoluer les mentalités rétrogrades qui subsistent encore dans le pays des droits de l’Homme ( terme générique qui embrasse la femme bien-sûr ! ) où certains mâles croient encore que le gène du ménage existe et qu’on ne le trouve que chez les femmes ! Un jour le terme féminisme -qui a déjà évolué- disparaîtra du vocabulaire français. Cela dit, je suis très heureuse de vivre en France et je ne souffre pas, personnellement, du sexisme. A priori, je fais partie de la grande majorité des françaises qui se déclarent heureuses pour 83% d’entre elles et à même à 92% pour celles vivant en couple. Elles sont 60% à être amoureuses et ce pourcentage grimpe à 80% lorsqu’elles vivent en couple. La femme française vit pleinement sa féminité et l’instant présent. Elle aime les hommes qui aiment les femmes.

Vous pouvez consulter le profil de Françoise sur www.viadeo.com ou la contacter directement :

-par mail : contact@e-rachat-credit.fr